Sicile, trip solo d'une motarde sur Honda NC 750

Par Kénizée Sicardi de La-Motte-Servolex (73).

La motarde : passionnée de moto depuis toujours !
La moto : Honda NC 750, trail, adorant chatouiller le bitume !
Itinéraire : Chambéry, Bourg-St-Maurice, col du Petit-Saint-Bernard, Aoste, Alexandria, Gêne, Palerme, Cefalù, Taormina, Golfo del mare, puis retour en France.
Durée : 9 jours
Mission : Road trip moto solo en Sicile, si vous l’acceptez… Let’s go girl !

Photo Titre

Jour 1

Départ de Chambéry 9 h, je grimpe sur mon fidèle destrier et “Sicilia me voilà” ! C’est le début de ma grande aventure ; vroum vroum, les kilomètres s’enchaînent et me voilà déjà en train de passer le col du Petit-Saint-Bernard.
Arrivée à Gênes dans l’après-midi, fière de moi d’être à bon port et heureuse d’être à moto pour y accéder à côté de la grande file de voitures qui font la queue ! Ponton numéro “cinquo” et hop je patiente un peu en discutant avec d’autres motards qui attendent eux aussi l’embarquement. Harley-Davidson, BMW, Kawasaki, Yamaha et moi Honda, quasiment toutes les marques sont réunies et les gens sont adorables. On discute de notre voyage qui débute, de tout et de rien mais surtout de moto évidemment et pour se comprendre on parle multi-langues : un mélange d’anglais, d’italien et de français, ça vaut le détour !
Puis il est temps de charger les bécanes dans le ferry… Motos sanglées, on va pouvoir y aller. Soirée sur le bateau, au milieu de la méditerranée, repas méditerranéen puis karaoké au bar et dodo sur le pont sous un ciel étoilé : magique, la nuit va être bonne…

Jour 2, Palerme

Réveil énergique avec petit plouf dans les piscines du bateau puis en fin d’après-midi : terre en vue ! Sicile te voilà enfin ! Avec les bikers rencontrés la veille, on décide de sortir tous ensemble et de se suivre pour faire une petite visite rapide en bécane dans Palerme.

Etat des routes.
Dans Palerme, on prend vite peur. C’est une grosse ville d’un million d’habitants avec un goudron en très mauvais état, des gens qui doublent à droite, les peintures STOP effacées, des intersections dangereuses et sans panneau, aucune priorité.

Au passage on voit deux monuments d’époque super jolis (une grosse cathédrale et la devanture de la poste avec de grosses colonnes romaines) puis on décide de se dire au revoir et de partir chacun dans nos directions respectives. C’est fou comme on peut s’attacher aux gens en si peu de temps, on discute, on découvre leurs histoires, on partage des bon moments et hop, ciao bella, tu ne les revois plus. C’est triste mais c’est comme ça les rencontres de voyage…

Côté terroir.
Palerme : spécialités de poissons et pâtes
Les anchois de la duchesse sont une sauce composée d’anchois, pain de mie, ail, oignon, persil, huile, vinaigre, à tartiner sur une tranche de pain beurrée. Delizioso !
Les pâtes aux sardines (pasta con le sarde) sont typiques de Palerme. Les pâtes bucatini (sortes de très gros spaghetti) sont préparées avec des sardines revenues dans l’huile d’olive et les oignons, puis on ajoute fenouil, raisins et pignons de pain.

Première étape pour moi direction Céfalù, pour 2 jours.

Jour 3 et 4, Cefalù

Programme de ces deux jours : profiter des plages de rêve, visiter cette ville située au pied d’une immense falaise, et dormir chez l’habitant pour être plongée au cœur des racines siciliennes.

Jour 5, Taormina

Arrivée sur la côte est, petit hôtel à 3 km de la ville en bord de plage. Journée plage, lecture et soleil et surtout repos car demain départ pour l’Etna qui est visible depuis Taormina.

Jour 6, l'Etna

Départ pour la grande aventure volcanique, j’encape une route de col (qui ressemble au col de la Savoie que je connais si bien), je me régale dans les virages ! Heureuse d’être à bécane pour pouvoir doubler les automobilistes qui ne savent pas rouler dans les routes de col. Les bas-côtés de la route sont très volcaniques et rocailleux mais il y a aussi de douces odeurs de fleurs… Arrivée en haut je lance un cri de joie, je me gare au pied du télécabine et hop je prends les œufs et monte en haut du volcan (2955 m d’altitude). Pas possible d’aller plus haut depuis octobre 2014, car l’Etna est le volcan le plus actif d’Europe, ça devient trop dangereux ! Dommage… Une belle route de col sinueuse et super agréable à rouler.
Visite d’un cratère, on a l’impression d’être sur le toit du monde.
En redescendant du volcan visite du théâtre greco-romain de Taormina avec vue splendide sur la mer.
Puis je rentre à l’hôtel et je rince ma moto car il y a des dépôts de sel dessus (c’est ça de rouler sur une île). Une “San Miguel”, un sandwich et au dodo car demain nouveau départ.

Jour 7, Castellamare

Petit déjeuner ok, moto chargée, je règle la chambre et “ciao Taormina”, j’encape pour 3 h 30 de route. Il fait super chaud, je transpire sous le blouson (tous les motards connaissent cette sensation), je fais deux pauses (gazolina y aqua). Je voulais revenir en passant par l’intérieur de l’île mais on m’a conseillée de reprendre la route le long des côtes car un pont d’autoroute avait cassé, engendrant une très longue déviation.
Donc je roule tranquillement et j’arrive à 14 h 30 à Città del Mare, le plus grand village vacances de Sicile. Je décide d’aller visiter les lieux. Il y a trois piscines et un toboggan gigantesque qui se termine dans la mer ! Trop chouette ! Puis cours d’aqua-gym et je me pose sur la terrasse ensoleillée pour écrire mes cartes postales. Soirée dancing au Music Festival, petite bière et deux, trois pas de danse, ça fait du bien !

Demain je me réserve une journée farniente pour finir les vacances à la cool.

Jour 9, derniers kilomètres siciliens

Hop hop hop je dois libérer la chambre tôt, limite je me fais mettre dehors par la femme de chambre…Moto chargée, go Palermo !
Une heure de moto et là, quel enfer ! Arrivée à Palerme, je tourne en rond puis je m’arrête demander mon chemin comme je peux : “exusa mé, el porto ?” On m’indique la direction en me parlant avec les mains, j adore, puis je trouve enfin le port, prends mes billets et attends patiemment le bateau.
J’embarque, accroche la moto et vais me poser sur le pont pour finir d’écrire la fin de mon journal de bord.

Nuit compliquée, pas simple de dormir sur un fauteuil, petit déjeuner sur le pont et là, surprise : en regardant par-dessus bord on voit des bébés dauphins qui suivent la trace du bateau. Moment magique pour clôturer en beauté ce voyage. 17h, le bateau arrive à bon port. Il me reste 4 h de route car je voudrais passer le col du Petit-Saint-Bernard avant la nuit. Aoste, Courmayeur, la route et les virages s’enchaînent, je commence à fatiguer, vivement que j’arrive.
Arrivée à 21 h 40 à Bourg-St-Maurice, youpi tout s’est bien passé. Merci ma moto chérie, nous sommes saines et sauves et nous avons vécu une aventure extraordinaire, un voyage riche en émotions, un road trip solo-moto plein d’aventures enrichissantes !

Qu’est-ce qu’on était bien en vacances, ma moto et moi… Le retour à la réalité (appartement, boulot…) va être dur dur mais je suis quand même heureuse de rentrer pour retrouver mes proches. Ce voyage m’aura fait grandir je suis une nouvelle jeune femme fière d’elle-même, d’avoir accompli un road trip seule et de l’avoir bien réussi. Merci la vie !

 Un superbe voyage à moto à retrouver dans le n°101 du JDM, que vous pouvez acheter sur la boutique en ligne.

   signature cendrillon


  • 01 - Italie me voici !01 - Italie me voici !
  • 02 - En route pour la Sicile à moto02 - En route pour la Sicile à moto
  • 03 - Motarde jusqu'à la serviette de plage03 - Motarde jusqu'à la serviette de plage
  • 04 - Trip solo d'une motarde en Sicile04 - Trip solo d'une motarde en Sicile
  • 05 - Elle est pas belle la vie _05 - Elle est pas belle la vie _
  • 06 - Trip solo d'une motarde en Sicile06 - Trip solo d'une motarde en Sicile
  • 07 - Trip d'une motarde sur Honda NC 75007 - Trip d'une motarde sur Honda NC 750
  • 08 - Ma Honda profite de la vue sur Cefalù08 - Ma Honda profite de la vue sur Cefalù
  • 09 - Je roule à l'ancienne !09 - Je roule à l'ancienne !
  • 10 - Elle est pas belle ma Honda _10 - Elle est pas belle ma Honda _
  • 11 - Taormina, étape de choix pour ma Honda et moi11 - Taormina, étape de choix pour ma Honda et moi
  • 12 - Pratique les oeufs pour monter en haut de l'Etna !12 - Pratique les oeufs pour monter en haut de l'Etna !
  • 13 - Me voilà sur l'Etna, c'est incroyable ce paysage !13 - Me voilà sur l'Etna, c'est incroyable ce paysage !
  • 14 - A plus de 3300 m d'altitude, la vue et le relief sont lunaires14 - A plus de 3300 m d'altitude, la vue et le relief sont lunaires
  • 15 - Taormina, le théâtre gréco-romain est magnifiquement conservé15 - Taormina, le théâtre gréco-romain est magnifiquement conservé
  • 16 - Taormina, théâtre gréco-romain avec vue sur la Méditerranée à tomber16 - Taormina, théâtre gréco-romain avec vue sur la Méditerranée à tomber
  • 17 - Taormina, théâtre gréco-romain, c'est beau, j'adooooore !17 - Taormina, théâtre gréco-romain, c'est beau, j'adooooore !
  • 18 - Trip solo d'une motarde en Sicile, pas mal les toboggans !18 - Trip solo d'une motarde en Sicile, pas mal les toboggans !
  • 19 - Voyage moto en Sicile19 - Voyage moto en Sicile
  • 20 - Honda NC 750 sur le bateau direction la France20 - Honda NC 750 sur le bateau direction la France
  • 21 - Port de Palerme en Sicile21 - Port de Palerme en Sicile
  • 22 - Retour de mon road trip solo-moto en Sicile22 - Retour de mon road trip solo-moto en Sicile
  • 23 - Arrivederci Italia, bonjour la France ! 23 - Arrivederci Italia, bonjour la France !
  • 24 - Trajet de mon voyage moto en Sicile sur Honda NC 75024 - Trajet de mon voyage moto en Sicile sur Honda NC 750