Bron / Séez, 1er jour

Nous nous retrouvons au petit matin, autour d'un café, puis c’est le départ. Nous avons prévu de passer plusieurs cols pendant notre séjour.
Allez, c’est parti ! On prend la D1006 La-Tour-du-Pin (Isère, 38) puis la D1516 St-Genix-sur-Guiers (Savoie, 73), petite pause café. Puis nous passons par le tunnel du Chat où il y a ce magnifique panorama sur le lac du Bourget. Nous repartons sur la route la D1201 en direction d’Annecy (Haute-Savoie, 74) pour la pause déjeuner au restaurant La Petite Fringale, au bord du lac sur le petit bourg de Duingt. Une petite promenade dans les environs vous fera découvrir d’anciens fours à pains et les droblesses, ces granges habillées d’entrelacements de branches d’aulnes, typiques de ce village.

 Nous reprenons la route D909 direction La Clusaz qui nous emmène au col des Aravis (1498 m) avec sa boutique de souvenirs et notamment les tapis de peaux de vaches, moutons et chèvres. Puis on enchaîne par le col des Saisies (1650 m) en passant par Beaufort (Savoie, 73) où nous ne pouvons nous empêcher de penser au fameux fromage... Nous prenons la D925 cormet de Roselend entre le massif du Beaufortain et le massif du mont Blanc, une magnifique route avec un paysage à couper le souffle. Direction Bourg-St-Maurice, Séez où se situe notre auberge de jeunesse.

Côté terroirLes spécialités savoyardes.
Le Beaufort est incontournable de la cuisine savoyarde. Ce fromage au lait cru de vache doit provenir, selon le cahier des charges de l’AOC, des races tarine ou abondance uniquement. Il faut 10 kg de lait pour produire 1 kg de ce fromage qui constitue l’élement principal de la fondue savoyarde et du gratin de crozets (petites pâtes de sarrasin carrées et dodues). Il se présente sous forme de meules de 20 à 70 kg.
Le jambon de Savoie est un produit de salaison sèche caractérisé par un salage manuel lent (minimum 10 jours) et qui peut être fumé. Coupé en lichettes, il garnit de façon plus originale la fameuse tartiflette, donnant du goût au milieu des pommes de terre, crème fraîche et vin blanc..
Le Saint-Genix est une brioche ronde garnie de pralines rouges, ces amandes torréfiées enrobées de sirop de sucre coloré, et saupoudrée de sucre gros grain. Il s’achète exclusivement à ST-Genix-sur-Guiers. Fortement conseillé par Coco qui a été élevée avec cette gourmandise...

Séez / Argentière, 2e jour

Après une bonne nuit de sommeil, nous reprenons la route sur la D1090 direction du col du Petit Saint Bernard (2188 m), petit arrêt pour admirer les alentours mais aussi nous rappeler le passé historique douloureux : 28 hommes des villages de la Tarentaise furent fusillés par la Wehrmacht le 27 août 1944.

Nous repartons en Italie direction Aoste par la S26, où c'est l'heure de la pause déjeuner au restaurant. Une fois bien mangé (il faut dire que les pâtes étaient très bonnes), nous reprenons la route sur la S27 qui nous emmène au col du Grand Saint Bernard (2473 m) où Bonaparte passa en mai 1800 avec 40 000 hommes, lors de la campagne d'Italie. Les chiens saint-bernard y étaient élevés par les moines, tout d’abord pour transporter des charges, puis pour rechercher les victimes des avalanches.

Nous nous dirigeons vers la Suisse avec Martigny en passant par le col de Forclaz et nous faisons une halte à Argentière (Haute-Savoie, 74) pour rejoindre notre auberge de jeunesse et nous apercevons enfin le mont Blanc.

Le saviez-vous ?
Le col du Petit Saint Bernard. Il marque la frontière naturelle entre la Savoie (France) et le Val d'Aoste (Italie). La route depuis La Rosière, est fermée à partir de novembre et jusqu’au mois de mai généralement.
Le col du Grand Saint Bernard. Au pied des montagnes se dresse l’hospice fondé en 1045 par Saint Bernard d’Aoste pour secourir les voyageurs. Depuis, une communauté religieuse veille à l’accueil, juste en face on peut dormir et se restaurer à l’auberge du même nom.

 Le mont Blanc ! Il résume à lui seul la dualité de la montagne : face au danger des crêtes abruptes, on ne peut qu’être ébahi par la pureté et la douceur des versants enneigés. C’est ce qui le rend si fascinant !

Argentière / Bron, 3e jour

Nous reprenons la route, eh oui il est temps de rentrer. Direction Chamonix (Haute-Savoie, 74), nous nous arrêtons au pied du ferry pour admirer une dernière fois le mont Blanc avant de reprendre la route définitivement. Direction Cluses sur la D1205 en prenant à gauche la D4 qui nous mène au col de la Colombière (1613 m) puis nous faisons un arrêt au Grand Bornand en direction La Clusaz pour une petite pause déjeuner.
Nous reprenons le même itinéraire qu'à l’allée et nous voici arrivés à Bron.

 C’est la fin d'une belle aventure, les paysages étaient grandioses, nous en avons pris plein les yeux. Un séjour inoubliable accompagné par un soleil magnifique. Nous avons partagé pendant ces 3 jours notre plaisir de piloter et la découverte de beaux paysages, les bonnes tables et des moments de rigolades. À refaire !

signature cendrillon


  • 01 - Psy Riders01 - Psy Riders
  • 02 - L'équipage des Psy Riders02 - L'équipage des Psy Riders
  • 03 - Départ pour le tour du mont Blanc03 - Départ pour le tour du mont Blanc
  • 04 - Pause déjeuner des Psy Riders au lac d'Annecy04 - Pause déjeuner des Psy Riders au lac d'Annecy
  • 05 - Boutique de souvenirs au col des Aravis avec ses tapis de peaux de vaches, de chêvres et de moutons05 - Boutique de souvenirs au col des Aravis avec ses tapis de peaux de vaches, de chêvres et de moutons
  • 06 - Les Psy Riders en vadrouille autour du mont Blanc06 - Les Psy Riders en vadrouille autour du mont Blanc
  • 07 - Le cormet de Roselend. L'origine du mot cormet est incertaine. Il pourrait venir du latin culmen, signifiant sommet07 - Le cormet de Roselend. L'origine du mot cormet est incertaine. Il pourrait venir du latin culmen, signifiant sommet
  • 08 - Petite pause motarde au col du Petit Saint Bernard08 - Petite pause motarde au col du Petit Saint Bernard
  • 09 - Trip moto des Psy Riders09 - Trip moto des Psy Riders
  • 10 - Pas mal la moto au  col du Petit Saint Bernard ! 10 - Pas mal la moto au col du Petit Saint Bernard !
  • 11 - Le col du Grand Saint Bernard avec au pied de la montagne, l'hospice fondé en 1045 par Saint Bernard d'Aoste, pour secourir les voyageurs11 - Le col du Grand Saint Bernard avec au pied de la montagne, l'hospice fondé en 1045 par Saint Bernard d'Aoste, pour secourir les voyageurs
  • 12 - Enfin le mont Blanc !12 - Enfin le mont Blanc !