Le château de Guédelon, immersion totale au Moyen Âge !

Par Isabelle Dubosson, CDLR et Relais Amitié du Crozet (Ain, 01).

Le week-end du 25 et 26 juin 2016, 16 membres (pour 12 motos) du MC Les Dahus, s’élancent à la conquête du château de Guédelon dans l’Yonne (89), sous l’organisation d’Alain, Nathalie et Hervé. C’est une balade de près de 900 km qui nous attend, sur ces deux jours. Les chevaliers des temps modernes à la rencontre des chevaliers moyenâgeux !

Balade moto chateau de Guedelon les forgerons a louvrage

Côté équipages

• 3 pilotes dames : Anita sur ER6, Émilie sur Kawa 750 et Isabelle sur XJ6.
• 5 pilotes hommes : Éric sur 1200RT, Giovanni sur Honda 750 Custom, Hervé sur BMW K1300R, Léon sur Suzuki 650, Pierre sur FZ8.
• 4 duos : Alain et Nathalie sur BMW GS, Mario et Dominique sur Honda CTX 1300, Philippe et Cécile sur BMW 1200GS, Roger et Gisèle sur BMW 1600GTL.

Le saviez-vous ?
Le projet du château de Guédelon
fête ses 20 ans cette année puisqu’il a débuté en 1997. L’objectif étant de construire un château de la même façon qu’au Moyen Âge. L’idée est venue de Michel Guyot, propriétaire et restaurateur du château de St-Fargeau dans l’Yonne. Le terrain a été choisi en raison de ses ressources naturelles : il est situé directement dans une carrière de grès ferrugineux et à proximité d'une forêt, d'une route, où l'on dispose d'arène gréseuse, de glaise et d'eau. La construction doit durer 25 années, grâce à l'Association des Compagnons Bâtisseurs de Puisaye, créée à cet effet.

Le départ du samedi matin est donné à 7 h 30 ! Oh là là, c’est tôt... mais nous sommes tous là, bien sûr, heureux de prendre à nouveau la route ensemble, malgré les risques d’orages annoncés.
Nous quittons Gex par le col de la Faucille qui est magnifique avec la lumière du matin ; puis Les Rousses nous entrons dans le département du Jura (39), Morez, Morbier et direction Champagnole. Les kilomètres se succèdent par les routes sinueuses du Jura, au grand dam de Giovanni.
Après Champagnole, halte à Poligny pour la pause café.
Nous poursuivons sur Parcey puis à gauche sur Gevry et la N73 Seurre ; nous sommes alors en Côte-d’Or (21), la D973 nous dirige jusqu’à Beaune.

Etat des routes
Les petites routes de la Côte-d’Or sont bien entretenues et c’est un régal de traverser cette région champêtre.

À la station-service, la dissipation des nuages incite nos motards à s’alléger de leur combinaison de pluie : “Vous avez tort, les p’tits loups...vous avez tort...”
Eh oui, seulement à quelques kilomètres de là, nouvel arrêt pour nous protéger de la pluie : ce sont des trombes d’eau qui nous tombent dessus ! Bon, ce sera le seul orage du séjour, on ne va pas se plaindre.
Puis nous enchaînons avec Bligny s/Ouche direction St Sabine. Pause sandwich à Painblanc. Seconde séance de streep tease, cette fois-ci, sans regret.

Autoroute A6 à Pouilly-en-Auxois pour en sortir à Avallon (sortie 22). Nous sommes dans le département de l’Yonne (89).
Nous prendrons tous le café à la prochaine station-service, aux côtés d’un passionné de courses de côtes autos qui se souvient même de Didier lors de ses participations à ces épreuves sportives, dans les années 80. Les rencontres que l’on peut faire sont parfois surprenantes !
D’Avallon jusqu’à Treigny (89), notre itinéraire dont seul Alain a le secret, nous mène sur de petites routes discrètes et par de jolis villages tels que Vézelay et Clamecy dans la Nièvre (58). Nous n’avons malheureusement pas assez de temps pour visiter ces sites remarquables, dommage.
Nous partons direction le domaine de Guédelon.

Le château de Guédelon, une aventure médiévale étonnante !

Après la grille d’entrée, c’est tout un univers féodal qui s’offre à nos yeux, nous plongeons totalement dans le passé !
Le chantier se trouve à Treigny, sur la route départementale 955, entre Saint-Sauveur-en-Puisaye et Saint-Amand-en-Puisaye. Le but est de construire, en pleine forêt de Guédelon, au cœur d’une ancienne carrière, un château fort selon les techniques et les matériaux utilisés au XIIIe siècle. Une totale création, partie de rien : aucune ruine, aucun bâtiment...
Les travaux sont déjà bien avancés après 19 ans (20 ans en 2017) de dur labeur des carriers, des tailleurs de pierre, des maçons, des bûcherons, des charpentiers, des forgerons, des tuiliers.

Tout y est, on s’y croit vraiment ! Rien n’est laissé au hasard : les tenues des artisans, les outils, les matériaux utilisés, la manière de travailler, les engins de levage, les charrettes tirées par les chevaux, mais également les cabanes environnantes. Seul l’équipement des hommes, pour leur sécurité, dénote de ce tableau moyenâgeux : chaussures de sécurité, casques, lunettes de protection, renforts sur les échafaudages.

En plus du château en lui-même, on peut voir :
- la maison des couleurs où dame nature teint ses tissus à partir des végétaux (réséda, fougère, genêt, garance...) avec une palette de neuf couleurs dont l’ocre et l’hématite pour réaliser les peintures murales du château,
- la maison du cordier qui fournit le chantier en cordages de chanvre ou de lin,
- la maison de l’osier où l’on fabrique les paniers de l’époque,
- le moulin hydraulique à farine,
- les écuries des chevaux,
- l’enclos des animaux...

Ce sont près de 70 salariés, dont 40 travaillent directement à la construction du château, qui œuvrent pour cette aventure. Cette équipe de professionnels reçoit l’aide de “bâtisseurs temporaires” (particuliers passionnés, stagiaires en formation, jeunes d’établissements spécialisés).
“Alors les retraités, ça ne vous tente pas ? J’en connais un à qui ça ne déplairait pas ! N’est-ce pas Pierre ? ”
N’hésitez pas, manifestez-vous, il ne reste que... 7 ans pour respecter l’échéance finale !
Y arriveront-ils ? À suivre...

A voir:
A Treigny (Yonne, 89) Domaine de Guédelon
Horaires : selon les saisons, voir le site
Ouvert du 20 mars au 5 novembre 2017
Tarifs : adulte 14 €, groupes 10 €, visite guidée supplément de 3 €
Parking gratuit
www.guedelon.fr

Sur la bonne idée de Mario, nous n’avons aucun mal à trouver quelques visiteurs pour grossir nos rangs, afin de bénéficier du tarif de groupe de 20 personnes : 10 € au lieu de 14 €, tout le monde s’y retrouve et nos Dahus d’adoption apprécient l’initiative.

Saint-Fargeau

Après cette visite historique, nous nous rendons à une dizaine de kilomètres de là, à St-Fargeau. Repas dans un relais postal du XIIIe siècle qui a gardé son charme d’autrefois, bâti autour d’un patio (restaurant aujourd’hui fermé). Nous profitons de cette soirée de détente, autour d’un bon repas convivial, après avoir entassé nos belles dans l’écurie d’en face, parmi des véhicules d’exception.

Il aurait été dommage de rejoindre nos chambrées sans faire un tour de cette jolie cité au patrimoine culturel très riche. À voir absolument : le château du Xe siècle avec sa chapelle,
l’église paroissiale du XIIe siècle classée monument historique et le beffroi au cœur du village, datant du XVe siècle.

Dimanche, après un bon petit dèj’ et nos titines rassasiées, nous voici tous en selle sur la route du retour. Il fait grand beau et les routes sont agréables, c’est un plaisir de rouler.
Nous passons Autun (Saône-et-Loire, 71), jolie petite ville aux portes du Morvan, avec sa belle cathédrale Saint-Lazare (1120) et son plan d’eau. Nathalie profite alors de laisser sa place de passagère à Émilie pour endosser celle de pilote, sur la moto de sa fille. C’est une première pour Nat, qui a réussi son permis récemment, de rouler ainsi avec nous. Bravo pour tes trajectoires ; j’en connais un qui serait content !
Nous poursuivons sur la N151 vers Giry puis bifurquons direction le sud, par la D23 et D34 à Cruz-le-Ville, D38 Saint-Saulge, nous récupérons la D978 à Chatillon-en-Bazols jusqu’à Château-Chinon où un petit café est le bienvenu.

Etat des routes
Les routes de Saône-et-Loire, roulantes et sinueuses, sont un ravissement pour les motards !

Après Autun, nous traversons bientôt le Creusot, Cluny et Mâcon où nous faisons une pause. Puis c’est Bourg-en-Bresse (Ain, 01), le col du Berthiand, on fait ronfler les montures !
Dernier arrêt à Hautecourt-Romanèche, au pied du col du Berthiand, pour le verre de l’amitié avant le retour dans le pays de Gex par Nantua et Bellegarde s/Valserine.
C’est ainsi que s’achève notre beau week-end de 900 km, tout de même.

Un grand merci aux organisateurs, qui se décarcassent toujours pour faire que ces heures passées ensemble restent inoubliables en sélectionnant un site à découvrir, un itinéraire agréable et un hébergement de qualité, le tout en ménageant notre budget. Merci à tous pour votre participation et votre sourire.


  • 01-Motards-en-vadrouille-domaine-de-Guedelon-01-Motards-en-vadrouille-domaine-de-Guedelon-
  • 02-Au-depart-balade-moto-domaine-de-Guedelon02-Au-depart-balade-moto-domaine-de-Guedelon
  • 03-Motarde-en-difficult-pour-enlever-son-pantalon-de-pluie03-Motarde-en-difficult-pour-enlever-son-pantalon-de-pluie
  • 04-Balade-col-de-la-Faucille-moto04-Balade-col-de-la-Faucille-moto
  • 05-Balade-moto-au-chateau-de-Guedelon05-Balade-moto-au-chateau-de-Guedelon
  • 06-Balade-moto-domaine-de-Guedelon06-Balade-moto-domaine-de-Guedelon
  • 07-Balade-moto-au-domaine-de-Guedelon-vue-du-toit07-Balade-moto-au-domaine-de-Guedelon-vue-du-toit
  • 08-Chateau-de-Guedelon-lenclos-des-oies08-Chateau-de-Guedelon-lenclos-des-oies
  • 09-Chateau-de-Gudelon-latelier-du-forgeron09-Chateau-de-Gudelon-latelier-du-forgeron
  • 10-Balade-motarde-au-chteau-de-Gudelon-charrette-tire-par-un-cheval10-Balade-motarde-au-chteau-de-Gudelon-charrette-tire-par-un-cheval
  • 11-Balade-motarde-chteau-de-Guedelon-ouvriers-en-plein-ouvrage11-Balade-motarde-chteau-de-Guedelon-ouvriers-en-plein-ouvrage
  • 12-Balade-motarde-domaine--Guedelon-pont-de-bois12-Balade-motarde-domaine--Guedelon-pont-de-bois
  • 13-Balade-moto-tour-chateau-de-Guedelon13-Balade-moto-tour-chateau-de-Guedelon
  • 14-Balade-moto-joli-village-14-Balade-moto-joli-village-
  • 15-Balade-motarde-route-des-gorges-de-la-Langouette15-Balade-motarde-route-des-gorges-de-la-Langouette
  • 16-St-Fargeau-balade-moto-16-St-Fargeau-balade-moto-