116 Ruta de los Penitentes Espagne journal des motards

Il y a environ 3 ans, mon copain Michel Cornile (que les habitués des Pingüinos connaissent bien), me racontait la 11e édition dans les Pyrénées Espagnoles, d'un rallye routier sur une journée qui démarrait avant 6 heures du matin pour presque 800 km de cols, mais surtout un itinéraire fait de petites routes, voire de pistes, pour arriver bien épuisés le soir un peu avant 21 h. Cette journée de « ouf » était organisée par le M.C Monrepos (ES).
À l'époque je n'avais pu éditer son récit dans le JDM papier. Mais comme ce rallye très physique aura lieu le 3 mai de cette année, et si à sa lecture vous n'avez qu'un envie, participer, vous trouverez les coordonnées des organisateurs en fin d'article…
En 2019, à vous de faire pénitence, les rouleurs !

La team de motards

Dans notre vie de motard, nous avons fait des excès de tout genre, vient donc le temps de la pénitence. Je me suis donc inscrit à l'édition de la «  Ruta de los Penitentes ».

De retour de son périple en Amérique latine Bernard Barran mon ami le refait cette année encore, quant à Mariano il s’est décidé à participer avec Gustavo Cuervo célèbre journaliste globe-trotteur qui écrit de nombreux articles sur Motociclismo.

Vendredi matin
La VFR équipée en solo se dirige vers les Pyrénées par le col de Marie-Blanque puis le col du Pourtalet avant de redescendre jusqu’au fond de la vallée de Panticosa où, au pied d’un cirque montagneux, sont situés les thermes de Tiberio, ensemble hétéroclite d’ancien bâtiments et d’un hôtel de luxe moderne.

Après avoir déposé mes affaires, j’ai le temps de faire une balade vers les cascades qui se jettent dans le lac, ou par hasard je peux admirer une harde d’isards qui gambadent au pied d’un éboulis rocheux…

Nous retrouvons Mariano accompagné de Cheli et Gustavo Cuervo. Bernard Barran était arrivé peu de temps avant de partager le repas…

Samedi matin
Au réveil la neige tombe un bref moment, ambiance…

On fait la queue pour le contrôle administratif ou je discute avec des membres du Bros Riders de Tarbes venus en Harley.

Après avoir réceptionné le gilet n°186, le rouleau du road-book… passage au contrôle technique ou sont distribués les transpondeurs, appositions des stickers numérotés avec le choix des tranches horaires de départ pour dimanche matin.

Dans la chambre, j’annote le road-book que je place dans le lecteur mécanique de road-book que j’avais acheté a cette occasion.

L'étude du programme

Plus de 720 km de virages prévus dont une vingtaine de km de pistes…

Après une petite sieste, repas à la Casa de Piedra refuge de montagne a côté des thermes avant d’assister au briefing de Javier qui nous indique les points critiques ainsi que la météo prévue. On rejoint promptement nos lits douillets pour un réveil très matinal.

Dimanche matin
Départ pour la Ruta de los Penitentes
Dès 5 h on se présentent avec nos motos pendant que quelques flocons de neige tournoient, pour prendre le départ en file indienne, toutes les 20 secondes. Mariano a tenu a que je l’accompagne avec Gustavo pour effectuer la Ruta ensemble.

Montée de nuit du col de Cotefablo avant que les premières lueurs du jour arrivent pour traverser le défilé de Cambras puis le village perché de El Grado pour remonter sur Ainsa. Au col de Pino un accident vient juste d’avoir lieu avec un concurrent qui est tombé dans le ravin. Aux dernières nouvelles le blessé s’en sort avec un fémur cassé !

Au Castillo de Ainsa premier arrêt pour un casse-croûte avant de continuer la route vers Arguis, les Mallos de Riglos, puis vers Sos del Rey Catolico, avec un autre casse-croûte à Luesa, ensuite grosse difficulté avec 24 km de pistes avant de rejoindre les vallées verdoyantes du Pays Basque comme celle de Roncal

Encore un passage sur des routes en travaux, une pause essence à Jaca avant de passer devant le spectaculaire monastère de San Juan de la Pena, enfin cerise sur le gâteau, piste forestière bien défoncée au pied du mont Oroel avant de rejoindre un bout de route « normale » pour Biescas avec une arrivée en fanfare sous la banderole à presque 21h, sous les bravos de Maytée, Cheli, Javier, avec les flashs du photographe officiel.

Résultat presque 800 km avec les quelques erreurs de parcours, mené sur un rythme forcené, avec de plus de 500 virages, gravillons, routes très étroites heureusement sans trop de circulations, c’est vraiment une épreuve très difficile.
La météo par contre nous a été favorable heureusement malgré des rafales de vent.

Lundi matin
Après un repos bien mérité, lundi, à peu près en forme, dernier petit déjeuner avec Mariano, Maytée, Gustavo, Cheli avant de se séparer. Je me sentais bien pour rentrer à la maison en repassant par le Pourtalet et le col de Marie Blanque histoire de rajouter quelques virages de plus.

Organisation précise et sympathique de Javier et du MC Monrepos pour ce rallye touristique de haut niveau, je suis très satisfait de l’avoir accompli avec Mariano et Gustavo qui sont des pilotes hors pair, notre entente sur la route a été parfaite, une belle aventure en vérité.

 

ecrire article moto

Voir les photos en cliquant sur l'onglet