Les débuts de la voiture radar conduite par le privé...

 

La Sécurité Routière vient de présenter à Evreux en Normandie, la nouvelle version de la voiture radar mobile mobile.

radar mobile prive 75 DY 126 ZG

 

Les modifications effectuées par rapport aux modèles qui sont utilisés actuellement ont pour but de rendre le véhicule radar autonome afin que la conduite de la voiture puisse être confiée à du personnel employé par des sociétés privées.

Le premier véhicule équipé est une Peugeot 308 immatriculée DY-126-ZG. Mais 4 autres véhicules non présentés à la presse sont également utilisés pendant la période de test.

Pour que les contrôles radars effectués par du personnel non assermenté soient légaux, il faut que le radar soit autonome donc que son utilisation ne nécessite aucune intervention de la part du conducteur.

Pour cela, le système radar actuel avec son cinémomètre de type GATSO MILLIA a subi des modifications matérielles et logicielles.

Pour que le radar soit autonome la vitesse maximum autorisée à l'endroit où se trouve le véhicule radar est indiquée au système par une base de données GPS des vitesses autorisées mise en place par l'Institut national de l'information géographique et forestière (IGN).

interieur voiture radar arriere

 

Pour éviter les éventuelles erreurs, la vitesse indiquée par la position GPS est comparée avec la vitesse déterminée grâce à 4 caméras qui sont capables de lire les panneaux de limitation de vitesse et d'en déduire la vitesse maximum autorisée. En cas de non correspondance entre la limitation de vitesse indiquée par le GPS et celle indiquée par la lecture des panneaux, le radar sera désactivé... 

Les voitures radars devront suivre un itinéraire précis qui sera déterminé à l'avance par un donneur d'ordre de la préfecture en collaboration avec les forces de l'ordre. Cet itinéraire sera défini pour chaque mission de contrôle sur un système GPS qui guidera le conducteur sur le parcours à suivre et duquel il ne devra pas sortir. 

Les horaires seront elles aussi définies par les services de l'Etat.

interieur voiture radar avant

L'expérimentation va porter sur 6 véhicules radars mais il ne s'agit pour le moment que de tests qui seront effectués sur une période de 2 à 3 mois afin de permettre l’homologation du nouveau système. Lors de ces tests, les excès de vitesse enregistrés ne seront pas verbalisés.

Les premières verbalisations sont programmées pour septembre 2017 avec la mise en service de la première voiture-radar conduite par un opérateur privé. L'externalisation de le conduite sera ensuite progressivement étendue aux autres régions jusqu'à fin 2018.

gps voiture radar

L'espoir est clairement de faire rouler ces voitures 8h par jour afin de faire rentrer plus d'argent dans les caisses de l'Etat, la sécurité des usagers de la route n'est pas remis en question, ce n'est même pas une préoccupation de ce système, il est bien là juste pour encore faire chuter le pouvoir d'achats des automobilistes, motards et routiers.

Les risques de dérives sont important à mon sens, il sera facile pour le conducteur par sa conduite d'inciter les gens à le doubler et ainsi 9 fois sur 10 dépasser de quelques kilomètres la limitation de vitesse..

Avant on doublait sans crainte l'automobiliste qui roulait à 80 au lieu des 90 autorisés, tout comme celui qui avait une conduite que l'on jugeait hasardeuse et on se sent toujours plus en sécurité devant que derrière... à l'avenir on y réfléchira par 2 fois de peur de se faire avoir par un piège tendu juste pour nous piquer encore du fric !

Alors qu'il existe tant de solution efficace pour réellement faire baisser le nombre de mort sur les routes, mais certes elles rapportent beaucoup moins, et à voir le train de vie de nos élus, ils ne peuvent se passer des vaches à lait que représentent les usagés de la route.

 

Je vous salue bien bas...

plaque immatriculation vache a lait euro big  jdm motardie3

 

 

Pensez à nous suivre sur les Réseaux ! Twitter et Facebook