3e Agnellotreffen, l'hivernale de Pontechianale en Italie

Par Michel Perraud dit Matou, de Limas (Rhône, 69)

Avec quelques amis, lors de notre dernière rencontre à l'Authentic, nous avions décidé de nous rendre au rassemblement du 15 au 17 janvier 2016 pour l'Agnellotreffen à Pontechianale en Italie. Ce village, qui se trouve au pied du col d'Agnel, se situe à 1614 m d'altitude. Voyons voir comment ça se passe du côté italien...

Hivernale moto 3e Agnellotreffen Pontechianale

Xav et Jean-Pierre en Side-Bike,
Michel de Montendry (Savoie) sur Moto Guzzi 1000SP attelée à un Jewell,
Philippe et Elio de Gresy-sur-Aix (savoie) sur Honda 1100 Pan attelée à un Saxo,
Didier et Philippe (Haute-Savoie) sur Yamaha 900 Diversion attelée à un Kyrnos,
Papy La Fourme accompagné de Dame Joëlle (Puy-de-Dôme) en Side-Bike.

Destination Italie !

Vendredi 15 janvier

Le ciel est gris mais il n'y a pas de neige. Le rendez-vous est à 9 h sur le parking de l'Auberge de l'arc à Aiton (Savoie, 73), au début de la vallée de La Maurienne. Je suis arrivé la veille ; après la soirée passée chez Xav et Caro j’ai dormi chez Jean-Jean à Aiton. Une fois la troupe au complet, en route.
Aiguebelle, St-Jean-de-Maurienne, St-Michel-de-Maurienne, les bords du ruban bleu commencent à blanchir. Et c'est derrière la saleuse que nous arrivons à la pause ravitaillement au pied de la rampe menant au tunnel du Fréjus (36,10 € aller-retour). La température augmente au fil des kilomètres, jusqu'à atteindre 30°C.

Italie, nous voilà ! Pas de neige de ce côté-ci de la frontière. Bardonnechia (péage 6,50 €), traversée de nombreux tunnels, puis nous quittons “l'autostrada” à Suza ouest. Pas le temps de s'arrêter chez Zizi pour magasiner : il y a du monde et la limitation à 70 km/h ralentit notre progression. Ça va pas nous mettre en avance, tout ça ! Nous longeons la Dora riparia jusqu'à Avigliana. Giaveno, l'heure est venue de se restaurer, un “ristorante de pece” nous accueille juste avant Pinerolo. Après un “frizzante” (vin blanc pétillant), nous dégustons les fameux spaghettis sauce tomate en entrée suivi de plateaux de calamars, crevettes, gambas et autre poissons. Un café expresso (mais vraiment serré !) et nous repartons vers de nouvelles aventures.
Cavour, Saluzzo, nous bifurquons vers la vallée Varaita à Verzuolo. Castedelfino, enfin nous grimpons sur Pontechianale.

Pontechianale, le campement

C'est au bord du lac gelé que nous nous inscrivons auprès des G.O. 15 € pour un autocollant, un patch et une remise de 4 € sur les repas dans les auberges agréées. Henri le Belge et Didier des Goupil du 82 ont déjà installé leurs couchages. Montage du campement sans oublier le déploiement rapide de l'abri de pêche Quéchua.
Allons nous désaltérer à l'Aur'ys Bar. La salle est joliment décorée d'affiches anciennes. Le patron sabre une bouteille de “spumante” brut (vin mousseux) afin de nous offrir le verre de bienvenue. Le tout sur une musique rock and roll ! La soirée se présente sous les meilleurs auspices, surtout que Keker et Mach de l'Est pénètrent dans l'établissement accompagnés de Camille, Haut-Savoyard de Sallanches.

La nuit est tombée et la température a chuté à -8°C quand nous retrouvons le campement, les canons à neige sont en fonctionnement et les phares de la dameuse trouent l'obscurité.
Tof, Yves et Cristelle, nos amis de Hord's (Puy-de-Dôme, 63) et leurs compagnons de club viennent d'arriver avec Fab et Sylvie du Jura (39). La météo italienne a annoncé -15 ressenti -22 pour cette nuit...

Côté organisation, ça donne quoi ?

Samedi 16 janvier

Il a fait “frio” cette nuit. Tout est gelé, même le vin qui traînait au fond d'un mug. Un Nes bien chaud me réchauffe le corps et le coeur. Allons faire un tour au village. Sur la grande place, les marchands du temple installent leurs étals. Le concessionnaire Honda présente la nouvelle Africa Twin. Harley-Davidson monte une structure gonflable. Suzuki propose sa nouvelle 1000 V-Strom. Un immense chapiteau aux couleurs BMW Motorrad Club est vide... Manque Yamaha, Kawasaki et surtout les marques italiennes !

Nous pénétrons dans le chalet de l'organisation afin d'acquérir des souvenirs : 10 € la médaille, 10 € le bonnet Agnel, le tout pour 15 €. Soyons fous, achetons le kit !

Au camp, le feu est vite réactivé. Il est temps de faire cuire les Diots (saucisses savoyardes) au vin rouge de Philippe. Michel sort sa Tomme. Impossible de couper le Saint-Nectaire de Dame Joëlle, il est gelé. Un petit moment sur la grille et c'est reparti.
Les Hord's ont des fourmis dans les jambes. Ils décident de gravir le col d'Agnel qui culmine à 2740 m. Peine perdue, ils ne pourront atteindre le Nirvana. Bloqués, même en chaînant, par l'épaisseur de neige. Quelque temps plus tard, Xav attrape le virus et embarque Jean-Pierre dans sa folle équipée. Avec 2 roues motrices, il aura peut-être plus de chance ? Que nenni, un groupe de motards le stoppe dans sa progression. Il est convaincu que sans ce bouchon, il aurait pu atteindre le sommet de la sérénité, seul au monde dans un espace de blancheur.

Il est 14 h, le soleil passe derrière la montagne. Le camping s'est bien étoffé. Nous admirons les couleurs du moto club Vespiste Cansciolta Massa dal '97, la joyeuse équipe fait rôtir un cochon de lait.

La nuit tombe quand nos amis Auvergnats des Ruines Rebelles arrivent accompagnés d'Olivier d'Albertville chez qui ils ont dormi. Pas moyen de trinquer car tous les estaminets sont pleins et le chapiteau BMW est vide... Au menu ce soir : Diots au vin blanc de Didier et andouillettes beaujolaises sauce moutarde façon Xav, fromages auvergnat et savoyard achèvent le repas.
Les éclairs des feux d'artifice éclairent temporairement le ciel étoilé. De grandes rafales de vent attisent les brûlots. Lassés par cette inactivité, nous rejoignons nos couches.

On rembarque !

 Dimanche 17 janvier

7 h, debout les morts, il a encore fait frais cette nuitée. Le campement est vite démonté et rangé dans les sides. La Quéchua ? Xav s'en charge, non sans quelques difficultés ! Mais il y arrive grâce à son calme olympien et son expérience de militaire aguerri à d'autres situations de crise. Il est 9 h et il fait -3°C au soleil, lorsque nous quittons le
village de toile accompagné d'un Poitevin du MCP Bol d'Air en 400 Mash avec remorque monoroue.

Dans la vallée la température chute à -7°C. Nous empruntons la même route qu'à l'aller en admirant la chaîne des Alpes où se détache, au loin, le sommet du Cervin. Toujours autant de monde dans les villes traversées. Ravitaillement à Roletto où une jeune fille aux formes généreuses nous sert des boissons chaudes. Avigliana, l’autostrada nous coûte 4,70 €. Un dernier péage à 6,50 € juste avant le tunnel de Fréjus que nous avons déjà payé. Tiens, la Quéchua a disparu ? Je l'avais coincée entre le side et la moto. Peut-être me l’a-t-on empruntée lors de notre dernière halte ? Sortie du trou, le moment est venu de se séparer en se promettant de se revoir lors d'autres concentres.

Petite remarque... Au tour operator organisant la manif'
C'est bien d'avoir copié le rassemblement des Marmottes, qui se déroule huit jours avant de l'autre côté de la frontière. Mais maintenant, il faudrait vous inspirer des Pingouinos en Espagne avec leurs chapiteaux bals/buvettes. En effet, les auberges étaient bondées, normal pour un village de 187 âmes. Il est vrai que ce n'était que la 3e édition. Je l'avoue, je me suis un peu ennuyé... en étant poli.

signature cendrillon


  • 01-Dpart-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale01-Dpart-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale
  • 02-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-montage-du-campement02-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-montage-du-campement
  • 03-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-repas-entre-motards03-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-repas-entre-motards
  • 04-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-Vespiste-charge-la-paille-Guzziste-le-bois04-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-Vespiste-charge-la-paille-Guzziste-le-bois
  • 05-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-Aurys-Bar-les-bouteilles-se-sabrent05-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-Aurys-Bar-les-bouteilles-se-sabrent
  • 06-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-repas-autour-du-feu06-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-repas-autour-du-feu
  • 07-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-MC-vespiste-Cansciolta-Massa-dal9707-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-MC-vespiste-Cansciolta-Massa-dal97
  • 08-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-triporteur-Guzzi08-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-triporteur-Guzzi
  • 09-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-intrieur-triporteur-Guzzi-tout-confort09-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-intrieur-triporteur-Guzzi-tout-confort
  • 10-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-vive-les-potes10-Hivernale-moto-3e-Agnellotreffen-Pontechianale-vive-les-potes