113 Essai de la Honda CB 1000R

Christian du Journal Des Motards a troqué sa Crossrunner pour tester la dernière CB 1000R sur une journée. Un essai express en complément de celui réalisé par le MC Carpe Diem dans le JDM n°113 en kiosque actuellement.

 

Où trouver le JDM ?

 Café allongé…

Par Christian du JDM

En ce début août, il fait facilement 35°C ce matin au pays de Giono, à Manosque (04). Mais en découvrant la CB 1000R à la concession Chomat, la température grimpe encore !

Honda CB 1000R : le look
L’éclairage full LED donne une belle identité visuelle.C’est racé, stylé, ramassé dans un subtil mélange de café racer, néo retro et roadster sportif.
La qualité de fabrication Honda est bien présente et notre compagne du jour est équipée d’un silencieux Arrows.

 

Honda CB 1000R : la prise en main
J’ai dit silencieux ! La mélodie qui se dégage de cet équipement vous met immédiatement la banane sous votre casque et le volume contenu permet de jouer avec l’accélérateur sans gêner le voisinage. L’équilibre général de ce 4 cylindres en ligne facilite la prise en main, et son ergonomie géniale, aide à bien se sentir à son guidon. Tout est bien à sa place et la position de conduite légèrement avancée n’est pas exclusive sur ce NEO-SPORTS-CAFE (appellation HONDA).

Honda CB 1000R : la tableau de bord
Un large bloc LCD accueille un ensemble complet d’informations. Le compte-tours est un cadran, bien plus sympa qu’un barregraphe et plus en phase avec le style de la moto.

Honda CB 1000R : les performances
4 modes de pilotages (dont un paramétrable) sont à votre disposition pour trouver la bonne cadence en fonction de vos envies et des conditions de roulage.
Le mode sport exploite au mieux les 145 ch du moulin et vous transporte d’un virage à l’autre, sans vous rendre compte que la vie de votre permis est en jeu. L’allonge du moteur semble sans fin et procure un réel plaisir de conduite.

Honda CB 1000R : le confort
La partie cycle, la fourche inversée et le mono-amortisseur Showa participent au confort général. Toutefois, la selle n’est pas des plus agréable et le rayon de braquage me semble un peu juste. Les 4 pistons TOKICO à l’avant et double à l’arrière, mordent avec efficacité respectivement un double disque de 310 mm et un simple de 256 mm.
Les 212 kg tous pleins faits de la bête ne se font pas trop ressentir avec un guidon suffisamment large et pas trop éloigné.

 

On amène facilement l’engin sur le sinueux et la stabilité est remarquable. Un motard expérimenté pourra exploiter toutes les qualités de ce CB 1000 R, les autres devront se méfier de cette relative aisance à son guidon pour ne pas dépasser ses limites.
Et avant de rendre la belle, je me suis installé à la terrasse d’un bar et écouté une dernière fois la symphonie de décibels jouissive de son silencieux, avant de prendre un café…allongé.

POUR

  • Style
  • Finition
  • Moteur

CONTRE

  • Selle
  • Rayon de braquage

TARIF 13 199€ + 400€ LE SILENCIEUX.

Voir les photos en cliquant sur l'onglet