Le pit bike, quésaco ?

 

img1

Aujourd’hui le journal des motards et son partenaire WKX RACING vous font découvrir une discipline peu connue et une machine qui l’est tout autant : Le Pit Bike!

Le Pit Bike est le nom que l’on donne à une motocross de petite taille. Certains passionnés l’appellent par d’autres appellations comme « Dirt Bike », « Mini Moto », « Dirt », « Durt » ou « Deurt ». Initialement conçue pour les enfants, elle est désormais devenue une véritable petite moto tout terrain très prisée les adultes. Plus courte et plus basse que que sa grande soeur la moto de cross traditionnelle, elle offre des dimensions minimalistes. Pour les modèles adultes, on retrouve généralement un empattement compris entre 115 et 120cm, une hauteur de selle entre 70 et 80cm et un poids aux alentours de 60kg. au point de vue motorisation, il y en a pour tous les niveaux et tous les âges! Pour les enfants et les ados, on peut trouver des modèles avec des moteurs de 50cc, 70cc et 88cc qui sont idéales pour l’initiation et l’apprentissage. Les adultes bénéficient de modèles plus nerveux dotés de moteur de 125cc, 140cc, 150cc et même 190cc!

img2

Même si cette moto de cross parait moderne, elle est résolument ancrée dans le passé via son histoire riche et mouvementée. L’ancêtre de la Pit Bike est née il y a 60 ans au pays du soleil levant. En 1961, parallèlement à l’édification de son célèbre circuit de Suzuka, la marque de moto japonaise HONDA construit un parc d’attraction appelé MOTOPIA. Au sein de de ce parc à thème dédié à la moto, les ingénieurs développent la HONDA Z100, une mini moto qu’ils proposent aux plus jeunes. Ces derniers ont donc la possibilité de s’essayer aux joies du pilotage au guidon de cette petite 50cc 4 temps. L’attraction devient en peu de temps l’activité la plus demandée du parc. Sentant l’émergence d’un potentiel marché intérréssant, HONDA développe une version commerciale de sa Z100. Après quelques modifications et le passage obligatoire à l’homologation, HONDA propose en 1963 la Z50M pour les marchés européens et asiatiques et la Z50A pour la marché américain.

img3

A l’époque, c’est un succès phénoménal pour HONDA qui écoule des quantités astronomiques de sa petite moto! La Z50 est fiable, pas chère et peu encombrante, elle devient en quelques années le « must have » des jeunes et l’emblème d’une époque insouciante. On la retrouve aussi dans les paddocks des plus grandes courses autos et motos de la planète. Les pilotes et les mécaniciens l’utilisent pour se déplacer dans les stands (Pit Stop). La « Pit Bike », littéralement la moto des paddocks vient de s’offrir un NOM! Dans les années 80, la HONDA CRF50 prend le relais et marque réellement le passage entre la Z50 et la Pit Bike moderne. Dans les années 2000, c’est KAWASAKI qui propose sa version de la mini moto de cross avec la KLX 110. Cette moto inspirera énormément les chinois qui développeront leurs propres gammes qui déferleront quelques années plus tard sur l’Europe.

img4

Aujourd’hui le marché des constructeurs est essentiellement français. Les marques françaises les plus connues et les plus appréciées sont BASTOS BIKE, YCF, CRZ, APOLLO, GUNSHOT. Ces constructeurs développent des gammes de machines très larges et qui plaisent aux enfants comme aux adultes. Il existe même des marques spécialement dédiées à la production de Pit Bike de compétition. Ces modèles de course sont conçus par les français RSR, TCB ou YCF, par l’italien BUCCI ou par l’américain PITSTERPRO. L’expansion et la notoriété de cette nouvelle petite machine a permis à la fin des années 2000 la création du 1er championnat de France de Pit Bike. Cette compétition, sous l’égide la fédération française de motocyclisme, permets aux riders de tous niveaux de venir s’affronter sur des terrains de cross spécialement conçus pour accueillir ce type de course. On trouve également des courses régionales comme par exemple le CGO (Challenge Grand Ouest) et des rassemblements épisodiques mais bien encadrés. Sur ce type de championnat, de multiples catégories sont représentées : on trouve généralement une épreuve dédiée à l’élite, une autre pour les vétérans, une pour les enfants, une pour les amateurs, une pour les filles, une autre pour les modèles semi automatique et même une pour les versions stocks (sans préparation).

img5

Il est à noter que la France est le pays qui dispose des meilleures infrastructures et d’un maillage de compétition très dense et bien structuré. La discipline dispose même d’une visibilité à l’internationale via l’organisation annuelle de « la coupe du monde de Pit Bike ». Cette dernière avait lieu pour la première en France à Tours (auparavant c’était Las Vegas aux USA). Pour l’occasion les pilotes français ont quasiment tout raflés dans toutes les catégories possibles! Preuve en est que la France est décidément la 1ère nation du Pit Bike!

Pensez à nous suivre sur les Réseaux ! Twitter et Facebook 

 

Ajouter un Commentaire

Tout commentaire est sous la responsabilité de son auteur et sera systématiquement contrôlé par l'administrateur du site avant sa publication .
Tout auteur de commentaire est enregistré automatiquement par son adresse mail et son IP.
Tout commentaire hors propos (message ou autre contenu n'ayant aucun rapport...) sera automatiquement supprimé.
L'administrateur se réserve le droit de ne pas publier un commentaire.
L'administrateur se réserve le droit d'en choisir certains qu'il publiera sur les réseaux sociaux du Journal Des Motards.
Tout auteur de commentaire en le publiant reconnait accepter les présentes conditions d'utilisation.


Code de sécurité
Rafraîchir