Les compétitions moto vues par Mika

Mir, Morbidelli et..Marquez pour Aragon !

marquez aragon jdm

 

Joan Mir s’est adjugé une nouvelle victoire avec l’art et la manière en Espagne devant Di Giannantonio


Il devient le premier pilote à triompher à huit reprises sur une saison depuis l’introduction de la catégorie Moto3 en 2012.

Jorge Martín, qualifié en pole position pour la 7e fois de l’année, avait pourtant négocié le premier virage en tête avant de s’incliner derrière Enea Bastianini.

Bien que légèrement plus rapides, ces derniers étaient bientôt rattrapés par Arón Canet, lequel n’a pas tardé à remonter dans la hiérarchie.
Joan Mir pointait alors 4e devant la première KTM de Philipp Öttl. Écrasant vainqueur à Misano, Romano Fenati a réalisé un départ plus discret puisqu’il figurait en 12e position peu avant la mi-course.

mir aragon jdm

Alors que la lutte faisait rage parmi les 18 prétendants à la victoire, Mir s’installait en tête devant Bastianini et Canet à 3 tours du drapeau à damier. Le Majorquin tentait de prendre le large, mais il perdait vite l’avantage au jeu des aspirations.

Le pilote Leopard Racing réussissait toutefois à reprendre les commandes à l’entame de la boucle finale. Malgré les menaces insistantes de ses adversaires, en particulier dans la ligne droite arrière, Mir s’est montré plus fort au freinage et parvenait s’imposer pour 43 petits millièmes sur Di Giannantonio. Bastianini complétait pour sa part le podium devant Martín. L’Espagnol, qui court toujours après son premier triomphe, est tout de même venu à bout de John McPhee.

 

 

Franco Morbidelli a triomphé pour la 8e fois de la saison en Aragón devant Mattia Pasini et Miguel Oliveira.

Franco Morbidelli, qui n’avait plus figuré sur la plus haute marche du podium depuis Spielberg, s’est imposé du côte d’Alcañiz à l’occasion du Grand Prix Movistar d’Aragón.

Crédité de la pole position, Miguel Oliveira s’est pourtant le plus rapide au départ devant Morbidelli. Tom Lüthi, discret depuis le début du week-end, n’a pas tardé à se hisser au classement depuis la 3e ligne. Le Suisse était alors troisième aux côtés d’Álex Márquez et de Mattia Pasini.

morbi aragon jdm

Oliveira pointait alors 3e devant Lüthi, Simone Corsi et Jorge Navarro, meilleur rookie et représentant espagnol ; Márquez, souffrant de sa blessure survenue à Misano, ayant fini par abandonner à la mi-course.

Pendant ce temps, Pasini a réussi à faire la jonction sur Morbidelli. Il ne lui a pas fallu longtemps pour prendre l’avantage, mais Morbidelli ne s’avouait pas vaincu puisqu’il retrouvait les commandes à trois tours du but. Morbidelli entamait la dernière boucle en tête, suivi de près par Pasini qui, malgré ses efforts, devait se contenter de la 2e place. Non loin derrière les deux leaders, Oliveira complétait le podium.

 

 

5e victoire de l’année pour Márquez au MotorLand


Crédité de la 5e place sur la grille, Marc Márquez a décroché sa 34e victoire en catégorie reine et la 60e en Grand Prix.

Comme souvent, Jorge Lorenzo a réalisé un départ canon depuis la première ligne. Le Majorquin devançait alors le duo du team Movistar Yamaha MotoGP mené par Maverick Viñales. Valentino Rossi, blessé à la jambe droite, était 3e, mais il parvenait à boucler le tour d’ouverture devant son coéquipier.

rossi aragon jdm

Andrea Dovizioso pointait pour sa part au 3e rang, suivi de près par Márquez, lequel complétait le groupe de tête après s’être défait de Viñales, chaussé du pneu dur à l’arrière. L’Espagnol dirigeait le peloton des poursuivants devant les Honda Dani Pedrosa et de Cal Crutchlow. Le Britannique partira à la faute quelques tours plus tard.

Plus en retrait samedi au guidon de sa Yamaha YZR-M1 montée de pneus neufs, Johann Zarco s’est montré prudent puisqu’il figurait en 11e position après 4 tours.

À la mi-course, Lorenzo contrôlait toujours les hostilités malgré la pression de Rossi. Derrière les deux leaders, la lutte faisait rage entre Dovizioso et Márquez. Le Champion du Monde réussissait finalement venir à bout du pilote Ducati pour se mettre à la poursuite de Rossi. Le Catalan n’a pas attendu longtemps avant de hausser le ton et de prendre l’avantage, auteur d'ailleurs de quelques attaques osées.

6e à neuf tours de l’arrivée, Pedrosa se montrait quant à lui de plus en plus insistant sur Dovizioso et Rossi. Cette passe d’armes permettait à Lorenzo et Márquez de creuser un écart d’un peu moins de 2 secondes.

Lorenzo devait s’incliner face au leader du classement général. Une fois le champ libre, Márquez imprimait son rythme pour s’offrir son 5e succès de la saison. Pour le représentant Ducati en revanche, la 2e place était loin d’être gagnée d’avance. C’était en effet sans compter sur Pedrosa qui prenait l’ascendant à 3 tours de la fin.

Au terme d’une bagarre aux coude-à-coude face à Rossi, Viñales finissait au pied du podium. Rossi inscrivait héroïquement les points de la 5e position. Aleix Espargaró était 6e devant Dovizioso qui faisait une mauvaise opération au Championnat.

9e sous le drapeau à damier, Zarco concluait son week-end ibérique derrière Álvaro Bautista et devant les deux KTM de Pol Espargaró et Mika Kallio.

En difficulté au guidon de la Desmosedici GP15 au MotorLand, Loris Baz arrachait la 21e place derrière Danilo Petrucci que l'on a connu en meilleure place.

 

Pensez à nous suivre sur les Réseaux ! Twitter et Facebook