Charade Heroes

Charade Heroes

Giacomo Agostini, au guidon d'une MV Agusta et Jacques Laffite, au volant d'une Ligier f1, feront leur grand retour sur le circuit auvergnat a l'occasion de Charade Heroes, le week-end des 22&23 septembre prochain.

Le champion le plus capé de l’histoire de la vitesse moto avec 15 titres mondiaux obtenus en 350 et 500 cm3, retrouvera le théâtre de ses exploits de 1972 et 1974 lorsqu’il s’était imposé lors du GP de France sur MV Agusta. Le roi Ago enfourchera sa légendaire monture italienne pour célébrer cet événement en lui donnant un relief tout particulier.

Vainqueur de la course de lever de rideau du GP de France de F1 remporté sur le grand circuit de 8 km par Jackie Stewart en 1972, Jacques Laffite - qui s’était imposé l’année suivante dans la course de F3 en signant le record du tour - fera quant à lui de nouveau rugir la Ligier de Formule 1, marque avec laquelle il a remporté ses 6 succès en Grand Prix.

D’autres belles surprises sont prévues pour ce rendez-vous qui s’annonce exceptionnel. A six mois de l’échéance, le cap des 80 inscrits vient d’ores et déjà d’être franchi pour les séances de roulage réservées aux autos et motos d’époque. Dans la liste, quelques perles rares capteront l’intérêt des passionnés des sports mécaniques sur deux et quatre roues.

Les festivités de ce 60ème anniversaire du circuit de Charade commenceront dès le lundi 2 juillet
• Du 2 juillet au 22 septembre : exposition photographique consacrée au circuit de Charade (Hall Cassin, Conseil départemental du Puy-de-Dôme)
• Du 23 août au 15 septembre : exposition dédiée aux premières compétitions sur le circuit proposée à l’Office du Tourisme de Clermont-Ferrand,
• Du samedi 15 au mercredi 19 septembre : un grand show regroupant expositions, projections et animations se tiendra à la Maison des Sports, Place des Bughes à Clermont-Ferrand, en hommage aux pilotes, aux machines et aux acteurs ayant marqué les sports mécaniques auvergnats.

Contact : www.charade-heroes.com

 Giacomo Agostini crédit photo Paul Lutz
Jacques Laffite crédit photo Bernard Asset