Essai casque Qv-Pro par Arai

En complément de l'article de Carole de la rédac', à lire dans le JDM n°105 (p.26) en kiosque actuellement.

carole casque 0

1 PHOTO TITRENouveauté 2016 dans le haut de gamme des intégraux, le QV-Pro est, disons-le tout de suite, un vrai bijou esthétique et technologique. Si quelques (petits) points négatifs sont à noter, l'ensemble est axé sur la sécurité, l'ergonomie et la finition, critères chers à la marque japonaise et qui ont fait sa réputation.

Premier contact

Le look, forcément, « claque » tout de suite !

  • Forme très ronde : principe de sécurité cher à Arai afin de dévier l'énergie d'impact en cas de chute, c'est ce qu'ils appellent « effet ricochet ». Moi j'adhère, d'autres évoqueront un look à la Daft Punk (les jaloux).
  • Aérations design et bien placées.
  • Visière solaire extérieure : limite les rayures entre les 2 écrans et évite de réduire la calotte. Petit doute cependant sur les traces en cas de pluie, je verrai à l'usage !
  • Coloris blanc brillant, plus précisément en version originale « Diamond white » qui porte très bien son nom : un rendu de blanc nacré ou, comme je l'appelle moi, « effet neige au soleil » ; un vrai bijou, je vous ai dit !

Tiens, pas d'autocollants réfléchissants fournis mais plusieurs à l'effigie de la marque. Perso je trouve le casque si beau tel quel que je n'en rajoute pas. Bon, il faudra chopper quelque part ces fameux autocollants réfléchissants. Pas grave.

Montage / démontage

deverouillage visierePremier bémol

La fiche technique indique qu'on peut le démonter sans outil. Soit. Mais je vous préviens tout de suite, il faut au minimum bac+5 en dextérité et une bonne dose de patience… Devant ce modèle de technologie et de qualité (et vu le prix, il faut le dire), j'ai quelque peu d'appréhension en tirant sur les mécanismes… D'autant que le manuel fourni est assez pauvre en explications, qu'il faut être bilingue obligatoirement et que les photos d'illustrations en noir et blanc sont aussi floues que peu explicatives.

Trop peur de le casser, j'opte pour l'option « appel à un ami ». Ce sera Mika, fidèle community manager du JDM qui a éprouvé nombre de casques de différents systèmes. Ce qui donnera lieu à un mémorable tuto via Skype, Mika me montrant le principe de son modèle et moi essayant tant bien que mal de déclipser chaque partie, gouttes de sueur sur mes tempes, par peur de « tout péter ! ».

Bon, on est bien d'accord, on ne va pas non plus le démonter et remonter toutes les semaines, mais tout de même…

Nouveauté : les platines à pivot (VAS)

Mika, derrière son écran, est étonné et intrigué par cette nouvelle technologie ergonomique qu'il voit pour la première fois : « voilà donc ces fameuses platines ! ». Moi je trouve que cela s'intègre parfaitement à la forme du casque, tout est « caché » derrière et pour le coup pratique à défaire/remettre. Un vrai plus.

Les visières

Voilà c'est fait, je peux enfin retirer la visière solaire, puis la visière Max Vision et placer le Pinlock fourni. Deux petites encoches rotatives permettent de glisser le Pinlock en bonne position sur la visière et de le clipser, la forme s'adapte parfaitement et le Pinlock est complètement invisible ; chapeau !

Derniers efforts pour remonter le tout et me voici toute fière devant mon super casque.

Reste plus qu'à le tester en situation.

Un conseil : allez sur le site Arai à cette adresse, la vidéo du démontage est très claire et m'aurait bien aidée si je l'avais vue avant…

Aspects pratiques

DSC 0007 2Les aérations

Premier test pour moi. Les aérations sont nombreuses. Deux petites horizontales placées sur le haut de l'écran (toujours pour éviter de percer des trous dans la calotte). Deux sur le haut du casque (sur les côtés), une grande à l'arrière et une devant au niveau du menton.

Un plus bien appréciable : elles ont 3 positions : fermé, intermédiaire, ouvert, on adapte vraiment au mieux. Bilan : toutes les aérations sont hyper faciles à manipuler avec les gants, très efficaces, je valide !

Les visières

• La visière Max Vision porte bien son nom : l'angle de vision vertical est bon, l'angle horizontal est top, bien large, un vrai confort et bien pratique pour appréhender l'environnement en circu. Par contre le vérouillage est facile à enclencher mais moins évident à enlever avec les gants ; question d'habitude, faut chopper le truc.

• Le Pinlock est hyper efficace : tôt le matin avec les températures qui baissent doucement, en plein soleil et chaleur, pas de buée ! Même en souflant dans le casque plusieurs fois d'affilée (là j'avais un petit air de poisson paniqué dans son bocal).

visiere solaire ouverte• La visière solaire, PSS (Pro Shade Systeme), externe donc on l'a dit. Elle est facile à caler sur les 3 positions possibles (verrouillable en position haute), filtre très bien la lumière gênante pour les yeux, même en levant la tête vers le soleil de midi (là j'avais un petit air de suricate du désert) ou avec un soleil bas. Petit regret : la forme des encoches du haut laisse passer le soleil sur un petit angle dans une certaine position… Oui, « petit » regret, on a dit.

Pour moi l'ensemble est hyper efficace et pratique, on se sent en sécurité et la vision est reposante. Un vrai plus quand on doit se concentrer durant une circulation dense ou juste admirer les magnifiques paysages de PACA…

 

Confort

mousses interieuresLes mousses

Le descriptif indiquait « confort et maintien » : je valide à 100% ! C'est bien là la qualité la plus étonnante dans ce casque. Épaisseur, densité, finitions, douceur, c'est un vrai confort.

Toute la tête est bien isolée, jusque sous les joues et le menton grâce au cache-nez. Avec un simple tour de cou bien placé et même avec 6 petits degrés je n'ai ressenti aucun flux d'air : hyper appréciable !

Côté insonorisation, c'est le top. Merci pour mes oreilles sensibles ! Et cela ajoute au confort de l'ensemble.

Le poids

1250 gr, sur le papier c'est déjà très peu, mais en le portant on se rend compte de ce critère hyper agréable. Pas de sensation de lourdeur sur les cervicales, pas de « ouf ! Ça fait du bien ! » en l'enlevant, preuve de sa légèreté.

En conclusion

Le QV-PRO est une vraie réussite. Sécurité, confort, technologie, look… On est véritablement sur du haut de gamme. Et je le redis : le « Diamond White », effet « neige au soleil », c'est une pure merveille…  

Carole

Si confortable que je dors avec...

blanc brillant20160706 194615